Jardin comme paradoxe

Publié le par La Renarde

Je veux mon jardin naturel mais lorsque je veux juste descendre voir la haie du bas... Maintenant c'est possible parce que la tondeuse a tracé un chemin au milieu des anciennes fleurs et grandes herbes. Parce que pour aller voir la nature, il faut au moins que l'on puisse suivre un chemin car la nature, elle, ne s'embête pas de savoir si quelqu'un voudra aller admirer de près ses petites orchidées roses. Pour la nature, l'orchidée rose ou le mourron des oiseaux ou le plantain, c'est tout aussi essentiel!Fleurs blanches

Publié dans Jardin comme...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
<br /> <br /> Les petits sentiers sont trés agréables et il en faut ! Trés jolies les petites fleurs ! Amicalement , a bientot Anne !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> le jardin est l'épitome du jardin naturel ....euh agençé<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Nature culture artifice... paradoxe:<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Solution : le faux sauvage un peu apprivoisé. La nature ne s'en offusquera pas trop.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> ... et rien n'est plus beau que les petits chemins au milieu de la nature... !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre