Jardin de nuit (10)

Publié le par La Renarde

10. C’était drôle de penser que mon grand-père n’était pas aussi « normal » qu’il en avait l’air. Un homme qui parle aux plantes c’est déjà un bel évènement. Mais quand les plantes se mettent à répondre à l’homme qui leur parle, on est déjà dans une autre dimension.

 

Leur conversation ne relevait pas d’un romantisme écologiste. Non, ils parlaient de politique, de liberté, de vie en communauté, d’interdépendance. Ils parlaient comme pourrait le faire une famille normale après le journal de vingt heures quand il y a des gens de droite, de gauche et des non-alignés. Il arrivait même que tout se beau monde se dispute et utile des mots pour le moins grossiers.2010 08 17 008 R

Publié dans Jardin de nuit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> <br /> c'est bien de parler aux plantes, mais savoir les écouter?....<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Je parle aussi à mes plantes et je ne désespère pas d'avoir un jour une réponse... <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> En effet! là on change de dimension ... mais c'est intéressant, surtout pour moi (j'expliquerai peut-être un jour!)<br /> Bonne journée<br /> Un bisou amical<br /> Viviane<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre