Jardin de nuit (31)

Publié le par La Renarde

31. 5 novembre

Cette idée d’uniforme occupa les plantes de longues nuits. Je n’étais pas intéressée, je trouvais même que cela devenait idiot. Elles faillirent même faire la guerre entre les partisantes du couvre-pétales et les partisantes du non couvre-pétales. « Il faut partir à la guerre sans beauté » opposait les « Il faut partir à la guerre en beauté ».

 

Mon grand-père jubilait car les plantes ne cessaient de lui demander son avis. Il hésitait, donnait les pour et les contre pour chaque suggestion ce qui ne faisaient que renforcer les débats. Et puis un jour, il suggéra que les plantes nomment des officiers à la tête de leur mouvement : un général, trois colonels, neufs sergents et que les autres ne soient que des plantes de troupe.

 

2010 08 17 052 R

Publié dans Jardin de nuit

Commenter cet article

Maria Dora 09/11/2010 01:33



Pourquoi n'écris tu pas un livre avec cette histoire , ce serait bien je trouve !