Jardin de nuit (32)

Publié le par La Renarde

32. 6 novembre

Oh la la ! Comme les plantes devenaient parfois aussi sottes que les hommes lorsqu’il s’agissait de savoir qui serait de qui ne serait pas. Trois plantes se voyaient bien général : il y avait le poireau, le chêne et la rose. Et chacune de mettre en avant des arguments pour expliquer les raisons de sa candidature.

 

Le poireau était soutenu par toutes les plantes du potager. Le chêne se prévalait de tous les arbres – quoique les arbres du verger étaient finalement fâchés de ne pas avoir proposé de candidat et menaçaient de soutenir le poireau. La rose avançait qu’elle était la reine des fleurs et que sa candidature était donc normale. Mon grand-père comme à son habitude donnait des arguments à chaque camp !

 

2010 08 17 053 R

Publié dans Jardin de nuit

Commenter cet article